• Accueil >
  • Photos >
  • Dalle de chaux avec magnifiques coffrages perdus en roseaux [forum]

Recherche avancée
En réponse à :

Dalle de chaux avec magnifiques coffrages perdus en roseaux

Publié le mardi 2 mai 2006 par Luc Floissac
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)

En réponse à :

Dalle de chaux avec magnifiques coffrages perdus en roseaux

dimanche 4 septembre 2011

Bonjour

j ’ai vu la même chose en normandie 50 ; des poutres qui traversent la maison ; 300 x 300 mm ; des poutres plus petites tous les metres ; puis des branches refendues de noisetier diamètre 15 mm sur lesquels un plancher de terre glaise /paille de 10 cm est battu.

ca a dans les 100 ans au moins ; probablement plus. le propriétaire tiens cette maison depuis 1964 de ses beaux parents qui y sont arrivés en 1907 et la maison existait dejà.

Ca a un avantage de respirer de garder au frais d être bo climatique apparement. la partie on restaurée est gardee pour ...faire et conserver le cidre .

j ia marché dessus il y a peu et j ai ete assez surprix de l etat de l achose et de la solidite , on dirai du béton.

c’est effectiveent solide puisque l agriculteur s en ser de grenier a blé ; plus exactement de grenier de sechage...

a peu pres 30 40 cm de ble.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


ci-dessous le texte de l'article
Dalle de chaux avec magnifiques coffrages perdus en roseaux
Publié le 2 mai 2006  (Mise à jour le 12 juillet 2007)

Comment faire des coffrages perdus de manière économique, simple avec un rendu esthétique ?

On en trouve une illustration en Andalousie dans la ferme / gîte écologique de Juan à Lucaneina de las Torres (près d’Alméria).

Sur des solives, des tiges de roseaux ont été déposées. Elles sont attachées par une simple ficelle de chanvre à une tige de roseau transversale qui permet de les maintenir.



Sur ce treills de roseaux, une dalle de cailloux / sable / chaux a été coulée. Par dessus on trouve selon le cas du plancher, des terres cuites...


calle
calle